Bons et mauvais gras ?
Comment Vitaline optimise votre apport lipidique.

Le gras est bon pour la santé, on n'en mange pas assez !

Il est souvent reproché aux lipides d’être responsables de beaucoup de maladies (obésité, maladie cardiovasculaire,...). Pourtant ils sont essentiels pour notre santé et certains devraient être consommés en plus grande quantité. Chez Vitaline, notre but est de vous proposer la meilleure nutrition dans un format simple. Le sujet des lipides est compliqué, nous faisons deux choses pour vous aider :

  1. Nous travaillons Vitaline pour vous proposer les meilleurs apports lipidiques
  2. Nous vous expliquons ce qu'il faut retenir

Voici ce qu’il faut retenir concernant les lipides et comment Vitaline répond à la problématique d’optimisation de l’apport lipidique.

Qu’est-ce qu'un lipide ?

Les lipides1 sont une catégorie de molécules très diversifiées, hydrophobes ou amphiphiles (molécules possédant à la fois un groupe hydrophile et un groupe hydrophobe).

Le terme “graisse” est souvent utilisé comme synonyme de lipide mais ce terme correspond uniquement aux triglycérides (les graisses animales et huiles végétales). Or ce ne sont pas les uniques formes de lipides. En effet, le terme de lipide englobe à la fois les acides gras et leurs dérivés tels que les mono-, di- et triglycérides2 ainsi que les phospholipides3, mais aussi les métabolites comprenant des stérols comme le cholestérol. Cependant dans l’alimentation, les lipides sont  majoritairement deux formes : les triglycérides et les phospholipides constitués d’acides gras (AG).

Quel est le rôle des acides gras dans l’organisme ?

Les acides gras participent à plusieurs activités dans l’organisme : ils forment toutes les membranes cellulaires et autres membranes de l’organisme, participent au stockage de l’énergie avec les glucides et à la signalisation cellulaire. Certains ont des fonctions sur le système inflammatoire comme les omégas 3 et 6. Ils ont donc des fonctions importantes dans notre métabolisme et malgré leur mauvaise presse, ils sont nécessaires et bons pour notre santé.

Quels sont les acides gras à privilégier ?

Trois types d’acides gras se distinguent, ils sont classés selon leur conformation :

  • Les AG saturés

Souvent considérés comme les “mauvais” AG car trop présents dans notre alimentation, diverses études montrent systématiquement que leur consommation en France est au-dessus des recommandations. L'étude Individuelle Nationale sur les Consommations Alimentaires (INCA) de 2014, montre que l’apport en acides gras saturés des français est d'environ 25% supérieur aux recommandations4. Il est donc conseillé de les réduire et les consommer avec modération. Il faut aussi noter que certains AG saturés ont une fonction métabolique importante; il ne faut donc pas les proscrire mais les diminuer.

Vitaline est pauvre en AG saturés avec seulement 2,8g pour 100g, mais contient des AG saturés de bonne qualité puisque ce sont en grande partie des MCT (Medium-chain triglyceride). Ces MCT sont issus de la farine de coco : 1,25g de MCT pour 100g de Vitaline.

  • Les AG monoinsaturés aussi appelés oméga 9

Une étude sur les apports en lipides des Français montre que l’apport en oméga 9 est environ 50% en dessous des recommandations5. Il est donc recommandé d’augmenter cet apport. Les omégas 9 diminuent le taux de LDL (“mauvais” cholestérol) et augmentent le taux de HDL (“bon” cholestérol). Ils permettent de diminuer le risque de maladie cardiovasculaire6.

Vitaline est riche en oméga 9 avec en moyenne 10g pour 100g. Ces omégas 9 sont notamment issus des amandes et de l’huile de tournesol oléique.

  • Les AG polyinsaturés que constituent les omégas 3 et 6

Ce sont des acides gras dits “essentiels”, indispensables à notre organsime qui ne sait toutefois pas les synthétiser naturellement. Il s'agit des omégas 3 et 6, exclusivement fournis par notre alimentation. L’apport moyen quotidien en oméga 6 est satisfaisant mais celui en oméga 3 est deux fois inférieur aux ANC7. Il est donc conseillé de consommer des aliments riches en oméga 3 qui jouent de nombreux rôles physiologiques (inflammation, agrégation plaquettaire...) et ont un effet protecteur de certaines maladies (hypertension, maladies cardiaques).

Il est également important de surveiller le ratio oméga 3/6, car un déséquilibre de ce ratio peut entraîner une augmentation du risque de maladie cardiovasculaire, inflammatoire ou de cancer8. Ce ratio est dit optimal à ⅓, mais il est bien plus proche de 1/20 dans l’alimentation moyenne Française.

Vitaline est riche en oméga 3 et atteint ce ratio optimal de ⅓ notamment grâce aux graines de lin.

Y a-t-il des acides gras néfastes pour la santé ?

Oui : les AG à éviter sont les acides gras trans9.

Où trouve-t-on majoritairement des acides gras trans ?

Les AG trans sont principalement présents dans les aliments industriels. Ces AG trans sont liés au procédés industriels et se retrouvent dans les produits transformés tels que viennoiseries, pâtisseries, produits de panification industriels, barres chocolatées, biscuits. Ils sont clairement considérés comme étant néfastes pour la santé. En effet, un régime riche en AG trans augmente de 30 % le risque de maladie coronarienne et de 18 % la mortalité liée à cette maladie10. Cependant, ce n’est pas le cas des AG trans naturellement présents dans le lait des ruminants : l’acide trans-palmitoléique est même associé à une diminution du risque de diabète11. Les AG trans sont aussi présents dans les ingrédients naturels, mais en quantité très faible, c'est la raison pour laquelle ils sont peu connus.

Ce sont donc les AG trans issus des procédés industriels qu’il faut éviter. Vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire !

Quelle est la limite de consommation à retenir ?

Cette limite est d’environ 4,6g pour un adulte moyen : soit 1/2 croissant ou 2 sandwich jambon beurre emmental “standard”12,13.
En effet, l’ANSES a noté un risque accru d’évènements cardiovasculaires associé à la consommation :

  • d’AG trans lorsqu’ils sont présents à plus de 2 % dans l’apport énergétique total (AET), soit 4,6 g d’AG trans pour un adulte moyen14
  • d’AG trans d’origine industrielle à plus de 1,5 % de l’AET, soit 3,4 g d’AG trans pour un adulte moyen14

Vitaline contient-il des AG trans ?

Quasiment pas : Vitaline contient des traces négligeables d’AG trans.

De plus, il est important de souligner qu’un sandwich, aliment très consommé au déjeuner, a une teneur en AG trans de 3,7 à 21,2% des AG totaux soit 0,48 à 2,79 g (pour un sandwich contenant 13,2 g de lipides)13 14. Or, plus de 3,46 g/j d’AG trans entraîne un risque accru de maladie cardiovasculaire.

Vitaline ne contient que des traces négligeables d’acide gras trans contrairement à de nombreux produits industriels.

Pour illustrer cet article, voici une comparaison des apports lipidiques entre Vitaline et un sandwich :

Comparaison Vitaline et sandwich jambon/beurre

Références

Partager cet article