Vitaline devient vegan !

Vitaline devient vegan !

Les coulisses du développement de notre première version 100% végétale

Nous vous l’annoncions déjà il y a quelques semaines, notre première version vegan vient de sortir ! Et c’est Vitaline Tomate qui ouvre le bal. Une version 100% végétale, avec le goût et les performances nutritionnelles de Vitaline.

Nous passons donc du végétarien (sans viande mais avec des produits animaux, ici des protéines de lait) au vegan, qui ne contient aucun produit d’origine animale. Vitaline Tomate est notre première recette vegan, avant de faire basculer toute la gamme. 

Nous avons réussi le challenge de proposer un produit toujours aussi performant nutritionnellement et bon en goût, en utilisant uniquement des sources végétales.

  1. Pourquoi Vitaline vegan ?
  2. Qualités nutritionnelles de Vitaline vegan
  3. Pourquoi développer un produit vegan de qualité n’est pas simple
  4. Et après ? Déclinaison de la gamme Daily

Pourquoi Vitaline vegan ?

Même si nous avions déjà bien entamé notre démarche en proposant des produits végétariens, nous voulions progresser encore en proposant Vitaline vegan pour deux raisons : impact environnemental et impact santé.

  • Diminuer sa consommation de viande a un impact positif sur l’environnement :

empreinte carbone aliments

Source : Earth science beta, 2017.
  • Consommer plus de produits végétaux est bon pour la santé.
  • La consommation de produits d’origine végétale est associée à un risque de maladies cardio-vasculaires et inflammatoires plus faible1,2.
  • On diminue aussi son risque d’exposition à certains perturbateurs endocriniens en limitant sa consommation de produits animaux.

Vitaline vegan vous permet donc de réduire votre empreinte carbone et d’être en meilleure santé. 💪🏼😃

Pour les plus pressés, voici un récapitulatif des différences entre Vitaline version végétarienne et Vitaline version vegan :

comparatif vitaline vegetarien vegan

Qualités nutritionnelles de Vitaline vegan

Ce passage vegan nous a aussi permis de challenger nos formulations pour les améliorer et continuer à progresser. Nous prenons comme référence ici Vitaline Tomate vegan, puisque c’est la première recette que nous avons développée.

  • Le meilleur profil lipidique d’Europe

Pour cette version vegan, nous avons utilisé trois huiles vierges bio, extraites à froid, que nous sommes à notre connaissance les seuls à proposer sur le marché européen.

La majorité (80%) des lipides apportés par Vitaline proviennent de ces huiles que nous avons soigneusement sélectionnées : huile de colza, huile de tournesol oléique et huile de lin. Cette combinaison d’huiles aux profils en acides gras très différents permet d’obtenir des valeurs excellentes, difficilement atteignables avec l’utilisation d’une seule huile : moins d’acides gras saturés et plus d'omégas 3. Nos omégas 3 provenant de sources végétales uniquement, ils sont sous forme d'ALA3 , qui sont ensuite convertis par le corps en EPA4 et DHA5.

Nous obtenons ainsi le meilleur profil lipidique d’Europe, encore amélioré par rapport à celui de notre version végétarienne, qui était déjà excellent.

Nous reviendrons plus en détails sur ce sujet d’ici deux semaines dans un article dédié au profil lipidique de Vitaline.

  • Une meilleure digestibilité grâce à la suppression du lactose

Nous utilisions jusqu’à présent un support lactose, que nous avons donc remplacé par un support d’origine végétale (manioc). Rappelons qu’une huile a besoin d’un support pour pouvoir se présenter sous forme de poudre. Nous avons opté pour du manioc (techniquement “sirop de manioc en poudre non raffiné et bio”, soit du manioc déshydraté et hydrolysé), qui est un support bien plus qualitatif que les maltodextrines issues de maïs et de blé, car il a un dextrose équivalent (similaire à indice glycémique) bien plus faible.

Le lactose est peu digestible pour la plupart des gens et peut être la cause de ballonnements ou d’inconfort digestif6. En supprimant le support lactose, nous avons retiré un allergène et amélioré encore plus la digestibilité de notre produit. Et ceci, en le remplaçant par un support de qualité.

  • Plusieurs sources de protéines végétales pour obtenir un excellent profil d’acides aminés, en évitant le soja

Par rapport aux protéines animales, les protéines végétales sont moins biodisponibles7 pour l’organisme. Par exemple, la digestibilité des protéines d’un plat de lentilles est comprise entre 50% et 80%, contre plus de 90% pour les protéines d’un produit laitier. L’absorption des protéines végétales est réduite par la présence de composés non digestibles retrouvés dans les végétaux. C’est pourquoi nous avons utilisé des farines et des concentrés, qui ont des teneurs en protéines plus élevées et contiennent moins de composés non digestibles, et sont donc plus absorbées par l’organisme.

Les protéines végétales ont en général des teneurs plus faibles en acides aminés essentiels que les protéines animales. Pour conserver un excellent profil en acides aminés, nous avons choisi d'incorporer un concentré de protéines de pois bio, contenant environ 80% de protéines et une farine de protéines de graines de tournesol bio contenant 53% de protéines. L’association des deux apporte un très bon profil d’acides aminés et permet de varier les sources.

Les céréales (avoine, sarrasin) et les légumineuses (pois, tournesol) contiennent tous les acides aminés essentiels mais en des teneurs différentes, et leurs profils d’acides aminés sont complémentaires. L’association de tous ces ingrédients nous permet d’obtenir un excellent profil en acides aminés, que nous pensons être le meilleur d’Europe sur les produits vegan de notre catégorie.

Profil d’acides aminés de Vitaline Tomate vegan :

Schema acides amines vitaline vegan

Et voici notre super aminogramme !

aminogramme vitaline vegan

Il aurait été facile d’utiliser le soja, qui est très riche en protéines, mais nous l’avons écarté d’office pour deux raisons :

- Le soja contient des phytoestrogènes : de nombreux chercheurs ont montré une corrélation entre la consommation de phytoestrogènes et une diminution de la fertilité. Même si aucune recherche n’a abouti pour le moment, la suspicion reste forte. L’ANSES recommande une limite maximale de l’ordre de 1 mg de phytoestrogènes. Elle peut facilement être atteinte8 lorsque l’on consomme de nombreux produits à base de soja comme le tofu, les steaks de soja etc.

La plupart du soja que l’on consomme est génétiquement modifié : le marché français est presque entièrement approvisionné par du soja importé9, qui provient principalement de pays américains (Etats-Unis, Brésil, Argentine) où la culture des OGM est tolérée. Vitaline est sans OGM depuis le début, et le restera !

Vous pouvez donc compter sur Vitaline pour limiter votre consommation de soja, sans être pour autant en carence de protéines :)

  • Pas besoin de prendre de complément ! Les besoins en calcium et en B12 sont satisfaits.

En retirant les protéines de lait, on supprime automatiquement la vitamine B12 et on réduit les quantités de calcium. Or la vitamine B12 est indispensable pour l’organisme, et il ne sait pas la synthétiser. C’est la seule vitamine que l’on trouve dans notre alimentation uniquement dans les produits animaux : les personnes ayant un régime vegan prennent en général des compléments de vitamine B12 pour limiter tout risque de carence.

Pour que Vitaline reste un repas complet, nous avons ajouté de la méthylcobalamine, la forme la mieux absorbée de la vitamine B1210, et du citrate de calcium, une forme très disponible pour l’organisme.

  • Résultat : une qualité nutritionnelle au top du marché européen 

Nous n'avons pas trouvé de produit sur le marché européen qui atteigne cette qualité nutritionnelle : que ce soit sur le profil d'acides aminés, le profil lipidique mais aussi glucidique, les probiotiques et la qualité des ingrédients.

Nous préparons des articles complets et détaillés à propos de ces différents points, que nous publierons prochainement sur le blog. 

Pourquoi développer un produit vegan de qualité n’est pas si simple

Nous avons identifié trois principaux challenges au cours de ce développement :

1. Assurer de hautes qualités nutritionnelles en utilisant que des sources végétales

Les protéines de lait à elles seules sont suffisantes pour satisfaire les besoins en acides aminés essentiels, contrairement aux protéines végétales, qui doivent être combinées pour obtenir les mêmes résultats.

Notre solution : comme expliqué précédemment, nous aurions pu opter pour la solution la plus simple en remplaçant les protéines animales par du soja. Nous ne l’avons pas fait. Nous avons pris soin de sélectionner les meilleures sources de protéines végétales et de construire un profil d’acides aminés équilibré en combinant plusieurs types de protéines végétales.

2. Qualité gustative

Les protéines végétales ont un goût astringent et une texture granuleuse, contrairement aux protéines de lait qui apportent un goût lacté et une texture onctueuse.

Notre solution : nous avons aussi réussi à proposer une recette savoureuse en atténuant le goût des protéines végétales sans ajouter ni arôme, ni plus de sucre ou de matière grasse que dans les autres versions de Vitaline. La recette de ce développement spécifique est tenue secrète 😉

3. Satisfaire les besoins en B12 et calcium
... qui étaient apportés majoritairement par les protéines de lait.

Notre solution : iI existe plusieurs formes de B12, dont certaines qui ne sont pas biodisponibles et ne produisent donc aucun effet. C’est pourquoi nous avons ajouté de la méthylcobalamine et du citrate de calcium, qui sont les formes les mieux absorbées par notre organisme, et qui sont donc efficaces.

En conclusion

Le développement de notre première version vegan a pris du temps car nous voulions construire un produit de qualité et ne pas céder à la facilité (comme trop d’acteurs sur le marché). Nous avons mené un vrai travail sur les protéines végétales pour progresser et vous proposer toujours le top de la nutrition.

Et après ? Déclinaison de toute la gamme Daily

Vitaline Tomate est notre première recette vegan. Nous sommes actuellement en phase 2 du Pilot Program, ce qui signifie que d’autres versions vont encore vous être proposées. En parallèle, nous commençons à retravailler nos recettes Daily existantes (cacao, amande, fruits rouges et carotte curcuma) pour les adapter en version vegan. Le changement se fera progressivement d’ici à l’automne.

En attendant les autres versions vegan, Vitaline Tomate vegan est disponible sur notre site ! Commandez vos bouteilles pour faire partie des premiers à tester cette nouvelle version, dont le profil de lipides et d’acides aminés est le meilleur en Europe.

Nous sommes très fiers de cette nouvelle étape franchie pour Vitaline, mais ce n’est que le début ! Nous ne relâchons pas nos efforts pour vous apporter encore de nouvelles améliorations. En achetant nos nouveaux produits et en donnant votre avis, vous nous aidez à progresser. Continuons à joindre nos forces pour faire avancer la nutrition !



Références :

1. Frank B Hu, 2003. Plant-based foods and prevention of cardiovascular disease: an overview. The American Journal of Clinical Nutrition. Immunopharmacology and immunotoxicology. 37. 1-7. 10.3109/08923973.2015.1005229.
2. Bernhard Watzl, 2008. Anti-inflammatory Effects of Plant-based Foods and of their Constituents.International Journal for Vitamin and Nutrition Research.
3. ALA : Acide alpha-linolénique
4. EPA : Acide eicosapentaénoïque
5. DHA : Acide docosahexaénoïque
6. Nous digérons le lactose grâce à une enzyme appelée lactase, mais l'activité de celle-ci diminue de 75 à 90% après l'enfance. Plus de 70% de la population mondiale est intolérante au lactose. En France, ce pourcentage varie selon les régions avec environ 17% dans le Nord et 65% dans le Sud, soit environ 41% de la population. Source : Michael de Vrese Anna Stegelmann Bernd Richter Susanne Fenselau Christiane Laue Jürgen Schrezenmeir. Probiotics, 2001. Probiotics - compensation for lactase insufficiency The American Journal of Clinical Nutrition.
7. Peter J. Woolf, Leeann L. Fu, Avik Basu, 2011. vProtein: Identifying Optimal Amino Acid Complements from Plant-Based Foods PlosOne.
8. ANSES, 2011. ANSES opinion regarding the results of the national surveillance study on dietary exposure to chemical substances (Total Diet Study 2 - 2006-2010). Opinion signée le 21/06/2011.
9. FOP Producteurs d’oléoprotéagineux, 2014. La filière soja en France.
10. David Rotter, 2018. Suppléments de vitamine B12.
Partager cet article